Skip to contentSkip to navigation
Manoir (VOF)
Lieu
Salle Fernand-Seguin
Date
Le 25 septembre 2021
Admission
G
Durée
70 min
Cycles
10 ans du Prix collégial du cinéma québécois

Depuis 10 ans, le Prix collégial du cinéma québécois, parrainé par Québec Cinéma, célèbre notre cinéma en le plaçant au centre des regards de la communauté collégiale. Ce cycle soulignera le 10e anniversaire de cette grande fête qui permet aux étudiant.e.s de se sensibiliser au cinéma d’ici et présentera les films lauréats du PCCQ depuis 2012.

Le Centre d’art et d’essai de la Cinémathèque québécoise (CAECQ) a pour mission de programmer prioritairement des documentaires et des fictions indépendantes québécoises, mais également des documentaires internationaux, des films d’animation et des films étrangers sous-titrés en français en privilégiant les occasions de rencontres entre le public et les artisans des films. Sa programmation est présentée conjointement à celle de la Cinémathèque québécoise sous la mention Nouveauté.

En présence des réalisateurs

Manoir
Réalisé par
Martin Fournier, Pier-Luc Latulippe
Langue
VOF
Pays
Québec
Année
2016
Durée
70 min
Genre
Documentaire
Visa
G
Format
Numérique
Synopsis

Depuis les années 1990, le vieux Manoir Gaulin accueille d’anciens résidents de l’hôpital psychiatrique de Saint-Hyacinthe. Ils sont une trentaine à habiter ce lieu d’hébergement alternatif, devenu leur planche de salut après la vague de désinstitutionnalisation qui les a un jour jeté à la rue sans ressources. Rentabilité oblige, ce motel de bout du monde sera bientôt détruit pour faire le bonheur des promoteurs. Le film est le récit de cette page qui se tourne alors que chacun s’affaire à réorganiser son quotidien. À l’écoute de ces laissés-pour-compte oubliés de tous, Manoir prend soin des invisibles en les rendant à notre regard et à la vie.

Manoir
Prix et reconnaissances

Martin Fournier

Martin Fournier a étudié la psychologie à l’Université de Montréal et d’Ottawa. Dès sa sortie, il se spécialise en soins de la santé mentale. Il est intervenant et travailleur de rue. Puis en 1998, il est sélectionné pour participer à La Course Destination Monde. Sans aucune expérience en cinéma, il revient à Montréal avec plusieurs prix, dont le Grand Prix de La Course, soit le prix Radio-Canada / Sodec. Il change alors de métier et devient réalisateur. Site web.

Pier-Luc Latulippe

Pier-Luc Latulippe a étudié au Cégep de Jonquière où il a obtenu un diplôme en art et technologie des médias. Depuis, il a signé plusieurs courts métrages (Rives et, plus récemment Fleuve ) et il travaille en publicité et à la télévision en tant que réalisateur-monteur. En 2013, son film Rives est programmé à Regard sur le court au Saguenay, de même qu’aux Rendez-vous du cinéma québécois et dans la section Canada : Talent tout court, à Cannes. Cinema Politica.

Présenté en collaboration avec