Skip to contentSkip to navigation

Salò ou les 120 journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma)

Salò o le 120 giornate di Sodoma (VOSTF)
mardi 4 octobre 2022
à 18:00
Date
mardi 4 octobre 2022
à 18:00
Acheter un billet
Le 4 octobre 2022
Salò ou les 120 journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma)
Lieu
Salle de projection principale
Date
Le 4 octobre 2022
Admission
18+
Durée
116 min
Cycles
Dialogues avec Pasolini

Cette année, Pier Paolo Pasolini aurait eu 100 ans. De ses premiers écrits de jeunesse à sa mort précoce en 1975, il a tracé un parcours et une œuvre – cinématographique, littéraire, essayistique – qui n’ont jamais cessé de nourrir la réflexion, d’alimenter les débats et d’inspirer artistes et penseurs au fil des décennies. Dans le cadre du colloque universitaire PPP / RRR: Pier Paolo Pasolini / Riprese Reprises Retakes, portant sur l’héritage contemporain de Pasolini et prévu fin septembre à Montréal et Ottawa, nous rendons ainsi hommage au cinéaste en soulignant son impact sur le temps présent. Sous la forme d’une série de doubles programmes, ce cycle propose en effet de faire dialoguer quelques-uns de ses films majeurs avec ceux de réalisateurs contemporains, en présence de certains d’entre eux, de chercheurs ou d’invités spéciaux.

Pour en savoir plus sur le colloque PPP / RRR: Pier Paolo Pasolini / Riprese Reprises Retakes, visitez labdoc.uqam.ca

Salò ou les 120 journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma)
Réalisé par
Pier Paolo Pasolini
Langue
VOSTF
Mettant en vedette
Paolo Bonacelli, Giorgio Cataldi, Uberto P. Quintavalle
Pays
Italie, France
Année
1975
Durée
116 min
Genre
Drame
Visa
18+
Format
Numérique
Synopsis

Vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, dans une somptueuse villa, des fascistes s'adonnent à des plaisirs pervers et cruels avec des jeunes gens recrutés pour leur beauté.

Salò ou les 120 journées de Sodome (Salò o le 120 giornate di Sodoma)
Prix et reconnaissances

Pier Paolo Pasolini

Fils d’un militaire et d’une institutrice, Pier Paolo Pasolini naît à Bologne en 1922. Pendant la Seconde guerre mondiale, il commence à enseigner et est très affecté par la mort de son frère, maquisard. En 1949, il est accusé de détournement de mineurs et doit renoncer à l’enseignement, tandis que le parti communiste l’exclut du fait de son homosexualité, ce qui ne l’éloigne pas pour autant de ses idées marxistes. Il s’installe à Rome et publie ses premiers écrits, qui font autant scandale qu’ils ont de succès. Pasolini se tourne ensuite vers le cinéma, scénarisant les films des autres avant de passer lui-même à la réalisation au début des années 1960. Il dresse alors une filmographie de plus en plus inclassable, à la fois politique et mystique, se faisant le dénonciateur infatigable du fascisme, du conformisme bourgeois, du consumérisme et de la globalisation. Toujours en porte-à-faux avec son temps, son parcours est jalonné de procès, polémiques et actes de censure, jusqu’en 1975, année au cours de laquelle il réalise son film le plus célèbre et sulfureux, Salò, juste avant d’être assassiné pour des raisons qui demeurent à ce jour mystérieuses.

Explorer

À propos de Salò ou les 120 journées de Sodome
Distribution complète
À propos de Pier Paolo Pasolini
Filmographie | Longs métrages
Filmographie | Documentaires
Face à l’Histoire : Pasolini - Blow Up
Les B.0. de Pier Paolo Pasolini - Blow Up
Pasolini, l'anticonformiste
En 1969, entrevue avec Pier Paolo Pasolini, cinéaste italien
Pier Paolo Pasolini Speaks

Sur notre blogue

Le dialogue entre l’écrit et le cinéma s'est poursuivi tout au long du parcours de Pasolini, au gré des adaptations.

Ouvrir