Skip to contentSkip to navigation
Table of contents
DES LUMIÈRES DANS LA GRANDE NOIRCEUR

Année de sortie 1991
Durée 89 min 59 sec
Format 16 mm
Générique accessible ici

Synopsis
Une vision moderniste de l'histoire de la première moitié du XXe siècle au Québec, à travers les "lumières" d'une femme engagée de 86 ans. Féministe, syndicaliste, pacifiste, communiste et fière de son héritage juif, Léa Roback a été sur toutes les lignes de front qui marquent ces années mouvementées. Abondamment illustré d’archives, parfois inédites, le film fait découvrir l’apport des femmes à l’histoire du Québec. Grâce à la verve et l’humour irrépressibles de Léa Roback, c’est tout le XXe siècle qui se déploie. Le film aborde notamment l’expérience d’une famille juive en milieu rural au début du siècle; la libéralisation des mœurs durant les folles années 1920; la montée du fascisme et de l’antisémitisme sur fond de crise économique dans les années 1930, à Montréal et à Berlin; le travail des femmes et des enfants dans les manufactures et les premières luttes syndicales dans l’industrie du vêtement et dans les usines de munitions ainsi que la répression du régime Duplessis durant les années de guerre froide.

Prix Cinéma de l’Office des communications sociales 1992
Prix Séquences 1992
Mention honorifique aux Golden Gate Awards de San Francisco 1992.

Point de vue de la cinéaste sur la création du film
Texte de Sophie Bissonnette

Sophie Bissonnette en conversation avec Julia Minne sur le film Des lumières dans la grande noirceur.

Point de vue d'une chercheure sur les enjeux du film
Denyse Baillargeon, Histoire, Université de Montréal

DES LUMIÈRES DANS LA GRANDE NOIRCEUR / A VISION IN THE DARKNESS

Visionner le film
Watch the movie
Next Article